Jan 242019
Adieu réseaux sociaux, bonjour simplicité !

Nouvelle année, nouvelles résolutions ? Même pas, ce n’est plus mon genre depuis belle lurette… besoin de plus en plus de simplicité, plutôt, et ce depuis quelques années.

Je vous parlerai bientôt de ma bible, le livre “L’art de la simplicité“, de Dominique Loreau. Une question essentielle me saute aux yeux à chaque fois que je le/la relis… “Qu’est-ce qui vous complique la vie ?“… pour ma part, si je veux continuer à publier sur ce blog en toute simplicité, ce sont alors les réseaux sociaux. Et cette injonction (toute personnelle, j’en conviens !) de publier dessus à chaque fois que j’écris un article, ou que je prends une photo, pour faire vivre un compte ou l’autre.

Tout ça, c’est fini ! Oui, j’ai supprimé mon compte Twitter et Google plus (qui vivotaient), le compte Instagram du blog (je garde celui de la boutique, qui m’est fort utile, car j’ai besoin de montrer les nouveaux produits), et ne garde que Facebook. Pour les récalcitrants de ce dernier (dont je serais, si je n’avais ni blog ni boutique), ce ne sont pas les outils qui manquent pour me suivre comme la newsletter, ou le flux RSS. Je laisse vivre LinkedIn sans m’en occuper vraiment, car je suis désabonnée de toutes leurs news.

Instagram est LE réseau social qui me prenait trop de temps “par excellence” si je puis dire, et qui m’agaçait depuis quelques années, tout en étant abonnée … ils sont forts, ces développeurs ! Passer du temps à prendre des photos pour faire vivre un compte (à agrémenter avec ces satanés hasthags # !), pour quoi, gagner des followers ? Ou à regarder des photos de gens inconnus (c’est quand même la majorité des comptes suivis), je te demande un peu à quoi ça me servait… à part créer de l’ennui, en voyant les autres voyager à tout va, acheter sans cesse, aller tous aux mêmes soirées, être des mamans parfaites, ou encore des gourous du zéro déchet (chacun choisira dans cette liste non exhaustive), cela ne m’apporte ni plaisir, ni bonheur évidemment, ni même intérêt.

Je ne critique pas les gens qui en sont fans, je dis juste que cela ne me convenait pas du tout, et je suis soulagée d’avoir lâché cela. Par-ailleurs, je ne me sers de Facebook qu’en porte-voix de mes articles, et en messagerie privée surtout. Je n’y lis jamais rien pour ainsi dire, sauf quand je veux, de façon très précise, des nouvelles de quelqu’un, ou avoir une info.

Je ne serai jamais une blogueuse connue, et ce n’est pas mon but, je n’intéresse pas les marques et ne suis pas intéressée par ces dernières, ne suis en compétition avec aucune blogueuse d’ici ou d’ailleurs. Je ne lis d’ailleurs pas non plus les blogs des autres, je reste dans ma logique, quand même… 😛

Je prends mes inspirations des épiceries qui me vendent les produits, de mes amies ou connaissances, de mes clientes, de mon propre bon sens, d’articles de magazines ou de la presse papier, mais pas vraiment d’internet, sauf si on m’envoie un lien particulier. Un comble, je sais, pour quelqu’un qui produit du contenu sur la toile … !

Ce qui m’intéresse moi, c’est de continuer à parler et à échanger,  de créer du lien, de voir que je contribue déjà à donner de bonnes idées, d’en prendre d’autres, d’écrire pour le plaisir d’écrire, de tenir ce blog car je trouve cela aussi plaisant, cette façon de construire un tout, au fur et à mesure des articles, au fur et à mesure de mes envies ou nouvelles idées, sans calendrier, sans penser à la notoriété, mais bien juste au plaisir que j’y prends.

Au passage en virant les applis de ces réseaux, j’ai fait le tri dans les autres applis de mon téléphone dont je ne me sers plus, et viré les vieilles conversations de personnes dont je n’ai plus le numéro…  Cela m’a pris 1 heure, mais j’en suis ravie.

2019

“Qui trop embrasse mal étreint” . J’ai besoin d’arrêter de me disperser, besoin de continuer à me dépouiller. Ce début d’année, comme souvent en janvier, est difficile. Fatiguée après décembre à la parfumerie (mais heureuse des bonnes ventes ! La “décroissante” a bien créé de la croissance… 😛 ), trop de nourriture pour les fêtes comme souvent, une maman pas bien en forme et l’inquiétude qui va avec, et de mauvais souvenirs qui s’accumulent d’année en année sur ce mois. On meurt plus en janvier, c’est prouvé…

Mais à côté de ça, en ce début d’année, plein de gentils messages concernant Mon idée de la nature, des questions à l’oral ou par écrit sur mes engagements (je sens/sais qu’on est de plus en plus nombreux), et une envie de continuer à écrire car vous êtes, vous, mes copines virtuelles, ou connues dans la vraie vie, en attente de petits “trucs” de ma part, et je suis avide des vôtres. Je dis copines, oui, car très majoritairement je suis lue par des femmes, et cela me va bien.

Merci pour vos commentaires et idées, continuez, j’adore ! 😀 Et vous les copines, alors, qu’est ce qui vous complique la vie ? Passez-vous du temps sur les réseaux ?

J’adore cette photo prise à Noyant… L’Asie, en plein cœur du Bourbonnais !

On en discute ? ;)